tt
Alder / Aulne - Avignon
Trunk segmented and hollowed out / Tronc segmenté en bûches évidées - 7 and  9 m


Daniel
VAN DE VELDE



Sculptures and Installations





After the Storm Invitation
After the Storm
Invitation vernissage samedi 17 et dimanche 18 mai 2014



Sculptures and Installations

Douglas Pine / Pin Douglas / Périgord
Trunk segmented and hollowed out / Tronc segmenté en bûches évidées - 4m 50



Sculptures and Installations

Sous le charme / Le Jardin d'Elie  Var
Hornbeam trunk segmented and hollowed out / Tronc charme segmenté en bûches évidées - 6m90



Sculptures and Installations

Japanese red pine / Island of Shikoku Japan
Tronc évidé segmenté en bûches evidées - 5m54



Sculptures and Installations

Detail of inside of hollowed out  trunk / Détail vue intérieure tronc évidé




Sculptures and Installations

On peut s'asseoir / Parc du Château Blacons (Drôme)
Hollowed out oak segments / Bûches de chêne évidées


Éloge du discontinu

Présence obsédante et pourtant légère, l’arbre dans l’½uvre de Daniel Van de Velde, semble s’être délesté de sa charge millénaire d’affects et de symboles, en même temps qu’il s’est vidé de sa substance ; ni totem, ni colonne – ou alors décollé du sol et tournoyante –, sa verticalité même remise en question, « l’axe de l’univers »(1) flotte désormais affranchi de toutes les anciennes cosmogonies. Tantôt suspendu à des filins au-dessus d’un sentier, tantôt posé, presque négligemment, entre une fourche d’arbre et un mur de jardin, parfois traversant obliquement en passe muraille, les cloisons et les toits, il est toujours travaillé dans le  scrupuleux respect de sa forme initiale et néanmoins, de façon paradoxale, à l’encontre de toute idée d’enracinement. D’objet aux « vertus intégrantes »(2) , selon Bachelard « rassemblant les éléments et les énergies naturelles, occupant toujours la même place, celle du centre, et garant de la stabilité du monde, le voilà dématérialisé », et d’une certaine façon démystifié.

Le plus souvent Daniel Van de Velde part d’une stère de bois. Mettant les bûches bout à bout, par tâtonnements successifs et par la lecture des écorces, des impacts, des cernes, il lui faut d’abord reconstituer au sol l’arbre sur toute sa longueur, retrouver sa courbure singulière, la façon dont le tronc se resserre dans  la hauteur, l’enchaînement juste des sections. Qu’une seule bûche vienne à manquer et  l’½uvre est impossible. Ensuite le c½ur de chaque bille de bois, une fois retirés l’écorce, l’aubier est enlevé à la tronçonneuse et creusé à la gouge, en suivant le dessin de l’un des anneaux de croissance, du moins lorsque que ceux-ci sont apparents, de façon à préserver une épaisseur périphérique prédéterminée en nombre d’années (deux ou trois au minimum sont nécessaires, sans quoi la paroi serait trop fragile). Les cylindres creux ainsi obtenus, de contour régulier ou festonné selon les aléas de la croissance végétale, sont ensuite reliés par des vrilles de métal enfoncés dans le mince couche de bois, qui maintiennent ensemble les segments tout en ménageant entre eux un léger vide.

« L’arbre, note Robert Dumas, détient le pouvoir de dialectiser la temporalité et l’éternité, la mobilité et le statique, la mort et la naissance»(3), et l’on sait la fascination éprouvée par nombre d’artistes pour la matérialisation de la durée que sont les cernes de la croissance.

On ne citera que Dennis Oppenheim qui les reportait sur une surface  enneigée dans un jeu savant sur le temps et, bien sûr, Giuseppe Penone, qui avec les Alberi exhumés dans la matière des poutres manufacturées, remontait le temps vers « l’enfance » de l’arbre.  À l’opposé de ce dernier, Daniel Van de Velde ne conserve que la couche la plus récente du tronc, dont on sait qu’il vit et croit à la périphérie, et se défend, quant à lui, d’entrer dans un processus d’identification ou dans une quête de l’origine. Attaché à nier la densité autant que la continuité, il use du vide entre les tronçons comme du silence en musique ou du blanc sur une page écrite; ainsi s’opère le deuil d’une certaine idée de l’arbre ayant dominé toute la pensée occidentale, lui imposant selon Deleuze et Guattari, le principe d’unité supérieure, de centalité et d’enracinement(4).

(1) Mircea Eliade, Traité d’histoire des religions, 1949 Payot.
(2) Gaston Bachelard, La terre et les rêveries du repos, José Coti , 1948, p.300
(3) Robert Dumas, Traité de l’arbre, Actes Sud, 2002, p.31
(4) Gilles Deleuze / Félix Guattari, Rhizome, Minuit, 1976, p.53

Colette Garraud, Extrait du catalogue ZONES IMPERTUBABLEMENT VISUELLES


Elegy to the Discontinued

The obsessive but nevertheless airy presence of the tree in the work of Daniel Van de Velde seems to have removed the timeless weight of its affectiveness and symbology, just as it has had its substance extracted ; neither totem nor column - separated from its soil and floating – with even its verticality cast in doubt, the "axis of the universe" (1) henceforward floats free of its former cosmogenies. Sometimes suspended by wires above a path, sometimes placed, almost carelessly between the fork of a tree and a garden wall, at others obliquely penetrating a wall or a roof, the tree trunk is always worked scrupulously to preserve its initial form but, paradoxically, distanced from any idea of rooting. From object to "integrated virtues", says Bachelard (2), "grouping its elements and natural energies, always occupying the same space, in the centre ; and ensuring the stability of the world, hey presto it is dematerialised" and in a certain way de-mystified.

Most often, Daniel Van de Velde’s starting point is a roundel of trunk, and, placing them end to end, and in turn rotating them, reading their bark, their indentations, their lines, he must first reconstitute the entire length of the tree trunk on the ground, re-establish its specific angulation, the precise sequence of the sections. Should a single roundel be missing, the artwork is impossible. Then the heart of each one, once the bark is stripped, is removed first by chainsaw, then chiselled out to follow the line of a specific age ring, if visible, so as to preserve a predetermined peripheral thickness by number of years’ growth ( less than two or three being too fragile to work with), the hollow cylinders so obtained, smooth or knobbly depending on their growth pattern, are then connected to eachother with thin metal bars so as to leave a slight gap between each.

"The tree, noted, Robert Dumas, has the power to dialectise temporal and eternal, mobile and static, birth and death." (3), and we cannot ignore the fascination felt by many artists for this manifestation of time through growth rings.

Suffice it to quote Dennis Oppenheim who reproduced them on a snow-covered surface in a skilful work on temporality and, of course, Giuseppe Penone who, with the Alberis took manufactured beams to rewind the clock to the tree’s "infancy". By contrast Daniel Van de Velde simply preserves the most recent layers of trunk, so we judge that he lives and believes in the periphery and forbids himself from any identifying process or search for origins. Turning his back on thickness and continuity, he develops the space between each segment as one might the silence in musical annotation or blank space on a page ; thus burying the rather fixed idea of the tree that has dominated Western thinking which imposes on it, according to Deleuze and Guattari, principles of a higher unity of centrality and rootedness.(4)

(1) Mircea Eliade, Traité d’histoire de religions, 1949 Payot
(2) Gaston Bachelard, La terre et les rêveries du repos, José Coti, 1948, p.300
(3) Robert Dumas, Traité de l’arbre, Actes Sud, 2002, p. 31
(4) Gilles Deleuze / Félix Guattari, Rhizome, Minuit, 1976, p. 53

Colette Garraud, Extrait du catalogue ZONES IMPERTURBABLEMENT VISUELLES




Van de Velde sculpture



Van de Velde sculpture



Van de Velde sculpture



Van de Velde sculpture



Van de Velde sculpture

Van de Velde sculpture



Van de Velde sculpture



Exhibitions
(version française ci-dessous)

2010

Jardins Beddington Fine Art Bargemon, Installations
22 January 2010-30 April 2010 : A Capella, Sculptures, Installations, Conservatoire du Patrimoine, 2 Rampe des Sarrazins 83680 La Garde-Freinet

2009


September : Residency  domaine départemental de La Roche Jagu. Modulations de croissance : specific installations. Exhibition till April 2010.
August : Creation  and installation of a sculpture : Ne pas se laisser abattre Festival d’Uzeste + duo with Bernard Lubat for organ, synthesiser, voice and chainsaw.
July / september : Residency  and solo exhibition  Abbaye de Coat Malouen.
June : Installation – Base’Art mécénat culturel Fréjus
May : Installation – Presque rien – Cabasse (83)
April : Installations – Artpack – Foire d’art contemporain – Fayence

2008

November : Arte Ecologico/Pasion y esperanza – exposition collective Caja de Arte – Buenos Aires
September : Intervention pépinière Derbez. Saint-Tropez
June / July : Installation of a monumental work – Parc du château de Barras à Fox-Amphoux (Var).
Galerie Sabine Puget.
Avril / May : La Madrague - Presqu’île de Giens (Var)
Les métamorphoses du labyrinthe – Monumental Installation Part 2
Le fruitier – En collaboration avec l’atelier Mouvements et Paysages (Jean-Laurent Félizia)
April : Group exhibition : verde es bueno Arenalles 1415 – Gallerynight- Buenos Aires
March / april : Geometria organica Galerie Carla Rey Buenos Aires.
January / February : Buenos Aires (Argentine) barreda / devande - Résidency.

2007

20 October : Operation FIAC cinéma Projection of the film Continuum. Palais de Tokyo – Paris.
October / November : La Madrague - Presqu’île de Giens (Var) Les métamorphoses du labyrinthe - Environmental creation Part One.
6 and 7 October : Domaine du Rayol Terres de feux – Ephemeral garden. In collaboration with Jean-Laurent Félizia (landscape designer) and Florence Sarano (architect).
July / September : Métamorphoses du végétal Joint Exhibition, two monumental installations in Fox Amphoux, Galerie Sabine Pujet
May / June : Residency and Exhibition in collaboration  with Alejandra Barreda (Buenos Aires), Château de Blacons Parc and Gallery – Mirabel-et-Blacons  - Drôme.

2006

September / November : Residency Exhibition Kair Kamiyama – Island of Shikoku - Japan.
June : Visiblement - Exhibition in  collaboration with
Alejandra Barreda ( communal creation) Galerie Le Garage Lorgues.
February / August : madé / tessiture / teinte / texture – texts, visual poetry, illustrations and conception. Edited by the Centre d’art de l’Yonne

2005

August : Le Charme de…Domaine départemental de La Roche Jagu.
July : Le Charme de… Domaine départemental de Chamarande.
June / August : Personal Exhibition– Troyes Centre d’art contemporain Passages.
June / October : Imperturbablement visuel Solo exhibition Abbaye Notre Dame de Quincy (Yonne) Centre d’art de l’Yonne.
June / October : Voies Navigables - Installation Port de Tanlay Centre d’Art de l’Yonne/ Voies Navigables de France
June / October : Histoire d’arbres Château du Tremblay
Collective  Exhibition– publication of a  catalogue Centre régional d’art contemporain – Bourgogne.
April : Sous le Charme - Installation  in the jardin d’Elie La Roquebrussanne (Var)

2004

September : D’évidence – Paris Festival Ohneszene Les Voûtes Acoustic choreography : Comportements Sonores.
August / September : Realisation of a  video Continuum Production : CAC Passages
August : Creation and installation of a work of art Savine Le Lac (Alpes)
July : Scenographic creation.co-realisation : regroupement devande / Compagnie l’Imparfait – Maison du Off. Avignon
July : Creation and installation of a work of art in Ajaccio  (Corsica).
June : Installation 40 heures / 40 ans Port Saint- Louis du Rhône.
April : Residency, aid to the creation CCAS for the projet d’Evidence Biarritz.

2003

August : Partage de l’Aulne Larodde – Puy de Dôme – Catalogue de groupe.
August : Creation and installation of a sculpture Latouille-Lentillac Périgord.
July : Creation and installation of a sculpture – Ile de la Barthelasse within the Festival d’Avignon.
July : Creation and installation of a sculpture Gourdon Lot.
June : Installation Domaine National de St Cloud Publication.
May / July : Creation and installation of a work of art Chantilly. Publication.
January : Residency / atelier / creation Lycée Forestier de Crogny, Champagne. Publication of a plaquette.

2002

November : Joint Exhibition  - Geumgang Nature Art Project Geumgang – NSouth Corea. Group Catalogue.
September : Creation and installation of a work of art – Symposium  Chemin faisant - Collective Zoo in collaboration with Art Grandeur Nature Pré Saint-Gervais - Paris.
August : Scenographic Intervention  Mozart – chant de vision Three suspended hollowed-out trunks, piano, voices, projection. Var.
June / November : Creation and installation of a sculpture CAC Verderonne.
May : Scenographic intervention  Le garçon de la photographie Production Maria Cristina Mastrangeli¨Compagnie Octogone  – France, Suisse, Italy
Avril / July : Creation of a contemporary circus performance Par le repos du feu. In collaboration with N’Guyen Lân.
February : Galerie Zoo – Strasburg

2001

October : Installation of a sculpture Mozet. Belgium.
July : Creation and installation of a work of art Vent des Forêts Lahaymeix Lorraine. Publication.
May : Creation and installation of a sculpture in the chapelle St Philibert, St Evarzec Brittany
April / May : Creation and installation of a work of art Haltinne, Belgium. Personal catalogue.
March : Residency / atelier / creations Lycée agricole de Rethel Ardennes. Publication.
Ateliers / worshops initiation into environmental art : Belgium, France, Japan.
Private collections : Belgium, United-States, France, Netherlands.
Public collections : Belgium, France, Japan.
Télévision, radio : Belgium, France, Japan, South Africa.
Diverse publications : French and foreign press.
Monumental creations (perpetual and ephemeral) :
Haltinne (Belgium)
Lycée Forestier de Crogny (Région Champagne-Ardenne)
Kamiyama (Japan)
Château de Blacons (Drôme)
Château de Barras (Var)
La Madrague - Presqu’île de Giens (Var)


Expositions

2010

Jardins Beddington Fine Art Bargemon, Installations
22 Janvier 2010-30 Avril 2010 : A Capella, Sculptures, Installations, Conservatoire du Patrimoine, 2 Rampe des Sarrazins 83680 La Garde-Freinet

2009


Septembre : Résidence domaine départemental de La Roche Jagu. Modulations de croissance : 4 installations spécifiques. Exposition jusqu’en avril 2010.
Août : Création et installation d’une ½uvre : Ne pas se laisser abattre – Festival d’Uzeste + duo avec Bernard Lubat pour orgue, synthétiseur, voix et tronçonneuse.
Juillet / septembre : Résidence (juillet) et exposition personnelle abbaye de Coat Malouen.
Juin : Installation – Base’Art mécénat culturel Fréjus
Mai : Installation – Presque rien – Cabasse (83)
Avril : Installations – Artpack – Foire d’art contemporain – Fayence

2008

Novembre : Arte Ecologico/Pasion y esperanza – Exposition collective Caja de Arte – Buenos Aires
Septembre : Intervention pépinière Derbez. Saint-Tropez
Juin / juillet : Installation d’une ½uvre monumentale – Parc du château de Barras à Fox-Amphoux (Var). Galerie Sabine Puget.
Avril / mai : La Madrague - Presqu’île de Giens (Var)
Les métamorphoses du labyrinthe – installation monumentale
Le fruitier – En collaboration avec l’atelier Mouvements et Paysages (Jean-Laurent Félizia)
Avril : exposition collective : verde es bueno Arenalles 1415 – Gallerynight- Buenos Aires
Mars / avril : Geometria organica Galerie Carla Rey Buenos Aires.
Janvier / février : Buenos Aires (Argentine) barreda / devande - Résidence.

2007

20 octobre : Dans le cadre de l’opération FIAC cinéma Projection du film Continuum. Palais de Tokyo – Paris.
Octobre / novembre : La Madrague - Presqu’île de Giens (Var) Les métamorphoses du labyrinthe - création environnementale mise en ½uvre de la première tranche.
6 et 7 octobre : Domaine du Rayol Terres de feux – jardin éphémère. En collaboration avec Jean-Laurent Félizia (paysagiste) et Florence Sarano (architecte).
Juillet / septembre : Métamorphoses du végétal exposition collective (2 installations monumentales)
à Fox-Amphoux . Galerie Sabine Puget.
Mai / juin : Résidence et exposition en collaboration avec
Alejandra Barreda (Buenos Aires)Château de Blacons
Parc et galerie – Mirabel-et-Blacons- Drôme.

2006

Septembre / novembre : Résidence exposition Kair Kamiyama Ile de Shikoku – Japon.
Juin : Visiblement - exposition en collaboration avec Alejandra Barreda (création commune) Galerie Le Garage Lorgues.
Février / août : madé / tessiture / teinte / texture – textes, poésie visuelle, illustrations et conception. Edité par le Centre d’art de l’Yonne.

2005

Août : Le Charme de…Domaine départemental de La Roche Jagu.
Juillet : Le Charme de… Domaine départemental de Chamarande.
Juin / août : exposition personnelle – Troyes Centre d’art contemporain Passages.
Juin / octobre : Imperturbablement visuel exposition personnelle Abbaye Notre Dame de Quincy (Yonne) Centre d’art de l’Yonne.
Création et publication d’un catalogue personnel Zones imperturbablement visuelles Coproduction : CAC Passages/Centre d’art de l’Yonne
Juin / octobre : Voies Navigables - installation port de Tanlay Centre d’art de l’Yonne / Voies Navigables de France
Juin / octobre : Histoire d’arbresChâteau du Tremblay Exposition collective – Publication d’un catalogue Centre régional d’art contemporain – Bourgogne.
Avril : Sous le Charme - installation au jardin d’Elie La Roquebrussanne.

2004

Septembre : D’évidence – Paris Festival Ohneszene Les Voûtes Mise en espace acoustique : Comportements Sonores.
Août / septembre : Réalisation d’une vidéo Continuum Production : CAC Passages.
Août : Création et installation d’une ½uvre Savine Le Lac (Alpes)
Juillet : Création scénographique. Coréalisation : regroupement devande / Compagnie l’Imparfait Maison du off. Avignon.
Juillet : Création et installation d’une ½uvre Ajaccio(Corse).
Juin : Installation 40 heures / 40 ans Port Sains Louis du Rhône.
Avril : Résidence, aide à la création CCAS pour le projet d’Evidence. Biarritz.

2003

Août : Partage de l’Aulne Larodde – Puy de Dôme – Catalogue de groupe.
Août : Création et installation d’une ½uvre Latouille-Lentillac-Périgord.
Juillet : Création et installation d’une ½uvre – Ile de la Barthelasse dans le cadre du Festival d’Avignon.
Juillet : Création et installation d’une ½uvre Gourdon - Lot.
Juin : Installation d’une ½uvre Domaine National de St Cloud. Publication.
Mai / juillet : Création et installation d’une ½uvre. Chantilly. Publication.
Janvier : Résidence / atelier / création Lycée Forestier de Crogny Champagne. Publication d’une plaquette

2002

Novembre : Exposition collective - Geumgang Nature Art Project Geumgang – Corée du Sud. Catalogue de groupe.
Septembre : Création et installation d’une ½uvre – Symposium Chemin faisant - Collectif Zoo en collaboration avec
« Art Grandeur Nature » Pré Saint-Gervais – Paris.
Août : Intervention scénographique Mozart – chant de vision Trois troncs évidés suspendus, piano, voix, projection. Var.
Juin / novembre : Création et installation d’une ½uvre CAC Verderonne.
Mai : Intervention scénographique Le garçon de la photographie » Mise en scène Maria Cristina Mastrangeli
Compagnie Octogone– France, Suisse, Italie
Avril / juillet : Création d’un spectacle de cirque contemporain Par le repos du Feu. En collaboration avec N’Guyen Lân
Février : Galerie Zoo – Strasbourg

2001

Octobre : Installation d’une ½uvre Mozet. Belgique.
Juillet : Création et installation d’une ½uvre Vent des Forêts Lahaymeix Lorraine. Publication.
Mai : Création et installation d’une ½uvre dans la chapelle St Philibert-St Evarzec Bretagne
Avril / mai : Création et installation d’une ½uvre à Haltinne Belgique. Catalogue personnel.
Mars : Résidence/atelier/créations Lycée agricole de Rethel Ardennes. Publication.

Ateliers / worshops initiation à l’art environnemental : Belgique, France, Japon.
Collections privées : Belgique, Etats-Unis, France, Pays-Bas.
Collections publiques : Belgique, France, Japon.
Télévision, radio : Belgique, France, Japon, Afrique du Sud.
Diverses publications presse française et étrangère.
Réalisations monumentales (pérennes et éphémères) :
Haltinne (Belgique)
Lycée Forestier de Crogny (Région Champagne-Ardenne)
Kamiyama (Japon)
Château de Blacons (Drôme)
Château de Barras (Var)
La Madrague - Presqu’île de Giens (Var)




ARTIST PAGEartists homepage